Une nouvelle mission pour un membre du CSE

A compter du 1er janvier 2019, le CSE doit désigner, parmi ses membres élus, un référent en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes, quelle que soit la taille de votre entreprise (article L2314-1 du Code du travail dans sa version à venir au 1er janvier 2019).
Institué pour toute la durée de son mandat, ce référent bénéficiera d'une formation spécifique lui permettant de mener à bien sa nouvelle mission (article L2315-18 du Code du travail dans sa version à venir au 1er janvier 2019). Cette formation sera prise en charge par l'employeur, dans des conditions qui seront définies ultérieurement par décret.


>> Retour aux actualités